Section courante

A propos

Section administrative du site

Introduction

Le langage de programmation Perl est l'abréviation de «Practical Extraction and Report Language» (soit Langage Pratique d'Extraction et de Rapport en français). Ce langage fut créé par Larry Wall en 1987 en s'inspirant du «AWK».

Ce langage est actuellement utilisé pour les administrateurs systèmes et dans les domaines scientifiques comme la bioinformatique.

Programmation

Ce langage de programmation est souvent perçu comme un langage de programmation système, bien qu'il était énormement utilisé pour la génération de page HTML dynamique au début du Web, il est en constante perte de popularité à se niveau. Par contre, les administrateurs systèmes raffole toujours autant de se langage. Bien que le PHP a pris la place de se langage dans le domaine du Web, il est tout de même intéressant de le connaitre, puisque de nombreux hébergeurs de sites PHP, demande des notions d'utilisations de Perl pour les «cronjobs» par exemple. Il a une bonne adaptation avec le système d'exploitation Linux et FreeBSD, comme par exemple, si on veut lancer programme Bonjour en ligne de commande, on procédera comme suit :

perl -w -e 'print("Bonjour\n");'

De plus, il s'exécute sur presque tous les systèmes d'exploitation : Mac OS X, Windows 2000, Windows XP, Windows Vista, Windows 7, Windows 8, Windows 2003 Server, Windows 2008 Server, FreeBSD, AIX, HPUX, Solaris (SunOS), SkyOS, Linux, OS/2 Warp 4 et eComStation.

En dehors du fait qu'il a un syntaxe extrêment courte et une surpuissance des expressions régulières (regex), il en demeure pas moins qu'il a une imposante bibliothèque par l'intermédiaire de (CPAN (http://search.cpan.org/) et PPM), des fonctions et d'utilitaires de toutes sortes. Il est par exemple, possible en Perl d'effectuer la sauvegarde d'un document Excel sans utilisé aucune composante du système d'exploitation Windows.

Autre détail, où de nombreux programmeurs ont tendances à se faire prendre lorsqu'il commence à programmer avec le Perl, c'est la comparaison des chaines de caractères ne s'effectue pas de la même façon que les valeurs numériques. Prenons par exemple :

  1. #!/usr/bin/perl
  2.  
  3. # Les comparaisons de chaine de caracteres se font avec les mots réservés : eq, ne, ge, ...
  4. if("vrai" eq "vrai") {
  5.     print "chaine vrai vaut vrai\n";
  6. } else {
  7.     print "chaine vrai vaut faux\n";
  8. }
  9.  
  10. # Les comparaisons de valeurs numériques se font avec des symboles : ==, >, <,...
  11. if(1 == 1) {
  12.     print "nombre 1 vaut 1\n";
  13. } else {
  14.     print "nombre 1 ne vaut pas 1\n";
  15. }

Ainsi, les types de données ne s'évalue pas tous de la même façon en Perl, même si l'opérateur «==» est supporté, il n'effectue pas le bon type de comparaison sur une chaine de caractères. Les dernières versions de Perl, retourne une message d'attention lorsqu'une situation comme celle-ci se produit.

Ce qui en fait un langage épouvantable pour certains, c'est le fait que se langage soit compliqué à programmer et sa lisibilité laisse souvent à désirer. Les choix du concepteur de se langage afin qu'il soit rapide même si interprété en font un langage à l'apparence bizarre et parfois carrément ésothérique. Il est, entre autre, assez curieux de constater la façon dont il gère ses remarques documentaires. Lorsqu'on exécute un programme écrit en langage de programmation Perl sous des systèmes d'exploitation Unix, Linux ou FreeBSD, il est fortement recommandé d'ajouter la ligne suivante au début du code source afin que le système comprenne bien qu'il s'agit d'un script Perl :

#!/usr/bin/perl -w

De plus, en général, le fichier de code source écrit en Perl porte l'extension «.pl».

Catégorie de fonctions

Enfin, on retrouve comme fonctions de base les suivantes :


Dernière mise à jour : Dimanche, le 18 octobre 2015