Section courante

A propos

Section administrative du site

RDS

Les services RDS d'AWS, tire son nom de l'anglicisme Amazon Relational Database Service et offre la possibilité d'utiliser des bases de données SQL, comme Amazon Aurora, MySQL, MariaDB, Oracle et Microsoft SQL Server sans les problèmes de maintenances (copie de sauvegarde, gestion de problèmes du noyau Linux ou Windows,...). On peut aussi indiquer à AWS les moments où il effectuera les opérations de maintenances afin de minimum les temps de non disponibilité de la base de données. Les seuls ajustements que l'on peut faire c'est de choisir le type de machine virtuelle allant être utilisé pour héberger la base de données. Par contre, pour accéder à la base de données, ça peut s'avérer plus compliqué, ainsi, il faudra probablement soit passé par une instance EC2 avec une communication SSH/SQL allant utilisé la base de données ou ouvrir une porte directement vers l'extérieur avec les risques que cela comporte au niveau de la sécurité. Ainsi, il n'y a pas de logiciel permettant d'envoyer directement des requêtes SQL.

Connexion

Normalement, une instance RDS ne peut communiquer qu'avec son instance EC2 pour respecter des critères de sécurité acceptable pour des bases de données Amazon Aurora, MySQL ou MariaDB. Pour être en mesure de se connecter à une instance RDS et effectuer du développement, vous devrez passer par des chemins assez complexes en fonction des outils que vous choisissez. Voici quelques exemples :

Outil Solution
MySQL Workbench En utilisant une connexion Standard TCP/IP over SSH. Voir Comment se connecter à instance EC2 d'AWS d'Amazon avec MySQL Workbench ?
Linux En utilisant la commande mysql sur une instance EC2.
PhpStorm En ajouter une connexion en cliquant sur l'icône Database, sélectionnant la base de données MySQL, MariaDB ou PostgreSQL, puis en cochant la case «Use SSH tunnel» dans l'onglet «SSH/SSL» ou sélectionnant Amazon Redshift.
... ...

Remarque



Dernière mise à jour : Mercredi, le 21 novembre 2018